top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNadia

Le cercle de Covey : comment faire face au changement ?

Le changement est un thème récurrent dans mes accompagnements. Bien qu'il puisse sembler banal, il peut être source de crise existentielle pour certaines personnes.


Je ne parle pas ici du changement de plan pour le week-end ou de l'organisation d'une équipe professionnelle ou sportive. Non, je parle du vrai changement : celui qu'on n'a pas choisi, qui remet en question nos projets et nous fait perdre nos repères.


Pour utiliser le cercle de Covey de manière efficace, il est important de comprendre que ce n'est pas le changement que nous craignons, mais la sensation de perte de contrôle qu'il occasionne.


Le cercle de Covey


Covey, dans son livre "Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu'ils entreprennent", a mené une étude pour comprendre comment les gens réagissent face au changement. Il distingue trois cercles d'activités : le cercle de contrôle, le cercle d'influence et le cercle des préoccupations.




Il a observé qu'en zone de turbulence nous concentrons notre énergie sur le cercle des préoccupations. Il représente toutes les activités en dehors de notre contrôle. Par exemple :

1 - Je ne comprends rien et personne ne peut m'aider.

2 - Il faut que les fournisseurs baissent leur tarifs sinon je vais perdre ce contrat.

3 - Les taux doivent baisser sinon je n’aurai jamais ce crédit immobilier 


De plus, nous avons tendance à en faire une affaire personnelle. J’ai vraiment la poisse, il faut toujours que ça tombe sur moi!

Si c'est le cas, je vous invite à (re)lire Les Quatre Accords Toltèques de Miguel Ruiz.


C’est plutôt sain de prendre un moment pour se plaindre et évacuer nos émotions liées à cette perte de contrôle. On a le droit d'être contrarié et de se sentir mal. Mais si cela dure trop longtemps, on commence à ruminer et rien de bon ne peut en sortir. 


Comment sortir de l’impasse? 


Selon Covey, nous devrions concentrer notre énergie sur le cercle de contrôle et le cercle d'influence, car ce sont les seuls domaines où nous pouvons avoir un impact.


Le cercle de contrôle est la zone où nous avons un contrôle total sur les événements. C'est là que nous pouvons prendre des décisions et agir pour changer les choses.

En mettant les émotions de côté, et avec un esprit ouvert, on découvre que l’on n’est pas si démuni que cela. Par exemple :

1 - Je vais m’inscrire à une formation.

2 - Je vais développer une solution basée sur une nouvelle plateforme moins chère.

3 - J’agrandis ma zone de recherche de logement.


Cette zone de contrôle n’est pas extensible mais elle a le mérite d’exister. En plus de nous ouvrir à de nouvelles solutions, elle apaise notre mental et nous sort progressivement de l’impasse.


Dans le cercle d'influence, il y a toutes les activités qui ne sont pas directement dans notre contrôle mais que nous pouvons influencer. Ce cercle a un grand potentiel car il peut être extensible. Par exemple :

1 - Je vais demander à mon manager de valider le financement d’une formation.

2 - Je rediscute certains critères de la prestation avec mon client.

3 - Je négocie 2 jours de télétravail par semaine.


La mise en pratique

Suivez le guide pour la prochaine zone de turbulence.


Hâte de lire vos impressions!


A bientôt,

Nadia


Référence:




33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


Abonnez-vous pour recevoir les lectures du moment!

Merci de vous être abonné(e) !

bottom of page